03 44 21 48 56

06 64 64 53 49

Les français gagnent en pouvoir d’achat

Posté le : 26/12/2016

Au troisième trimestre 2016, le produit intérieur brut (PIB) en volume se redresse modérément : +0,2 %, après −0,1 % au deuxième trimestre.

Les dépenses de consommation des ménages sont quasiment stables (+0,1 % après 0,0 %). La formation brute de capital fixe (FBCF) des entreprises non financières (ENF) se stabilise (0,0 % après −0,1 %) tandis que celle des ménages accélère de nouveau (+0,7 % après +0,4 %). Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) est un peu plus dynamique : elle contribue à la croissance du PIB pour +0,2 point au troisième trimestre 2016 après +0,1 point au trimestre précédent.

Les importations rebondissent fortement (+2,5 % après −1,5 %). Les exportations accélèrent (+0,7 % après +0,1 %), moins vite toutefois que les importations. Au total, le solde extérieur contribue négativement à la croissance du PIB (−0,6 point, après +0,5 point). À l'inverse, la contribution des variations de stocks est positive (+0,6 point après −0,8 point).